print logo
International Network of Street Papers
YYY: Les sorciers peuvent-ils sauver l’équipe sud-africaine pendant la Coupe du monde?

Les sorciers peuvent-ils sauver l’équipe sud-africaine pendant la Coupe du monde?

 IPS 28 May 2019

(Originally published: 05/2010) Pendant des années, les équipes africaines de football ont fait appel à la magie et aux sorciers pour obtenir de l'aide ou pour déstabiliser l'adversaire. (784 words) - By Bert De Vriese

BRUXELLES,Belgique - Pendant des années, les équipes africaines de football ont fait appel à la magie et aux sorciers pour obtenir de l'aide ou pour déstabiliser l'adversaire. Cette année, le rôle de ces magiciens sera encore plus important dans le cadre de la première Coupe du monde organisé sur le continent africain parce que leur magie ne fonctionne que sur le sol africain. A noter que même les équipes occidentales font également appel à la superstition et aux rites pour augmenter leurs chances de réussite.

La magie est une grosse affaire dans le football africain. Pour les événements importants, on fait souvent appel aux services d'un sorcier ou d'un conseiller spirituel qui utilisera la magie noire ou l'invocation des aïeux ou des dieux pour jeter un sort sur l'adversaire. Ce service se réalise généralement moyennant une forte somme d'argent. Ainsi des objets sont souvent enterrés sous la pelouse où le match va se jouer. Si un adversaire passe sur l'objet magique, il y perdrait son équilibre, sa puissance ou son contrôle du ballon.

Certains sorciers utilisent même le sang des animaux, des jus et des feuilles, ou scandant des phrases magiques lors d'un match. Au cas où l'adversaire gagne la rencontre malgré tout, cela signifiera qu'il a eu recours à des forces plus importantes que l'équipe perdante.

Noix de coco

L'anthropologue Arnold Pannenborg a enquêté en 2008 sur le football africain et la superstition. Il a noté que la forme la plus forte de magie dans le football consiste à faire appel à Mami Wata, une divinité aquatique qui protège le goal et empêche les ballons d'y pénétrer. « Pour lutter contre cela, vous devez jeter une noix de coco sur le terrain", explique Pannenborg, « parce que c'est l'aliment préféré de Mami Wata ».

La fédération du football africain (CAF) estime que la magie noire dépeint une mauvaise image du sport et tente de contrer cette pratique. Ainsi, plusieurs équipes ont déjà été punies parce qu'elles utilisent une formule magique ou tente de contrer la magie. Des supporters de clubs camerounais doivent régulièrement faire face à des amendes parce qu'ils franchissent la clôture avec des objets magiques dans le but de les enterrer sur le terrain. Au cours de la Coupe d'Afrique des Nations en 2002, l'entraîneur des gardiens du Cameroun a même été arrêté au moment il aurait été en train d'installer selon la police une amulette sur le terrain.

Avec la Coupe du monde 2010, la FIFA se penche également sur la magie et les sorciers d'Afrique du Sud. On connaît peu sur la médecine traditionnelle africaine et sur les remèdes magiques confectionnés par des médecins locaux. La médecine traditionnelle africaine utilise de nombreuses plantes inconnues et la FIFA craint que les potions magiques des sorciers puissent tomber sur le coup de la législation antidopage européenne ou américaine ouvrant ainsi la voie à des litiges judiciaires.

Selon Mutoko Muteba, Président de l'association qui organise le Soulier d'Ebène, la magie est surtout devenue un divertissement dans le football africain. "Il y a quinze ans, les joueurs d'ici y croyaient encore mais maintenant c'est un pur divertissement », dit-il. La magie ne peut pas être interdite dans le football « parce qu'elle fait partie de la tradition africaine ».Muteba ne croit pas que les sorciers utilisent des produits illicites pour fabriquer leurs potions.

Superstition dans le football européen

« Il n'a pas seulement les équipes africaines qui utilisent la magie pour arriver à leurs propres fins », précise Muteba. Des joueurs européens utilisent également depuis longtemps des rituels et des superstitions pour augmenter leur chance lors d'un match.

Lorsque l'équipe de première division belge Racing Genk n'arrivait pas à gagner des matchs à domicile, il a été fait appel au prêtre de Genk Don Angelo pour chasser le diable du stade. Raymond Domenech, le sélectionneur de l'équipe de France, a également avoué avoir fait usage de l'astrologie. Il a fait sa sélection pour la Coupe du Monde de 2006 sur base de la constellation et des signes astrologiques des joueurs. Il ne voulait pas de scorpion dans son équipe parce qu'il avait peur que ce joueur ruine l'équipe française.

Le célèbre zoologiste Desmond Morris a publié un livre au milieu des années nonante sur la superstition dans le football européen. Il y définit divers rituels comme les baisers sur les poteaux de but, la pointe des chaussures frottée avec du whisky, faire toucher trois fois la balle sur le mur dans le tunnel des joueurs ou ne pas sortir en dernier sur le terrain. Certains rituels peuvent paraître bizarres mais ils renforcent la confiance du joueur et donc sa motivation, estime Morris. C'est ainsi que la superstition ne disparaîtra jamais de ce sport.

 

Please credit article as follows:

Originally published by Inter Press Service. © www.streetnewsservice.org

recently added

test