print logo

Un avant-projet de loi sur la retraite scandalise les travailleurs

 IPS 15 November 2019

Un avant-projet de loi sur la retraite préoccupe beaucoup les travailleurs du Malawi; et certains recherchent précipitamment une retraite anticipée avant son adoption. Le sujet de dispute est un article fixant l’âge de la retraite à 55 ans pour les femmes et à 60 ans pour les hommes. (696 Words) - By Lameck Masina

Share


Les experts du travail déclarent que cette tranche d'âge est beaucoup trop élevée dans un pays comme le Malawi où l'Organisation mondiale de la santé estime l'espérance de vie à 50 ans.

C'est la première fois que le pays aura une loi prescrivant l'âge de la retraite. Jusqu'à présent, les sociétés ont fait leurs propres arrangements avec les employés qui cotisent dans un fonds d'épargne - communément appelé 'fonds de retraite' - auquel ils peuvent accéder toutes les fois qu'ils en ont besoin.

Le projet de loi proposé, cependant, donnera une forme officielle aux régimes de retraite, les rendra obligatoires et permettra aux employés d'accéder aux fonds après avoir atteint l'âge de retraite prescrit.

Selon l'avant-projet de loi, les travailleurs ne peuvent prendre leur retraite avant l'âge prescrit que dans des circonstances spéciales, telles que les problèmes de santé médicalement attestés ou l'émigration permanente du Malawi, par exemple.

Le président du Congrès des syndicats du Malawi (MCTU), Luther Mambala, déclare que le projet de loi, s'il est approuvé, entraînera pour la plupart des gens l'impossibilité de bénéficier des avantages de leur travail.

"Amener les gens à attendre jusqu'à 60 ans avant de bénéficier de leur pension de retraite, c'est tromper les gens", soutient-il.

Mambala pense que l'avant-projet de loi a été modelé sur les lois de retraite des pays développés où l'espérance de vie est élevée, sans considérer les différentes circonstances au Malawi. Il veut que l'âge de retraite, dans l'avant-projet de loi, soit ramené à 40 ans pour les femmes et à 45 ans pour les hommes.

Le syndicat a commencé à tenir, dans tout le pays, des campagnes de sensibilisation sur les problèmes de l'avant-projet de loi, qui ont poussé les travailleurs à demander au gouvernement de revoir le projet de loi. Le MCTU a menacé le gouvernement d'aller en grève si les préoccupations des travailleurs ne sont prises en compte.

Pendant ce temps, la plupart des travailleurs ont commencé à démissionner de leurs postes et à percevoir leur part du fonds de 'retraite' ou d'épargne, craignant de ne bénéficier d'aucune partie de leur argent si le projet de loi est adopté au parlement.

"[Avant le dépôt de l'avant-projet de loi], je n'avais aucune intention de démissionner. Mais vu mon âge, j'ai senti qu'il n'y a aucune raison de devoir attendre encore 30 ans pour avoir ma pension", explique-t-il.

Etant donné l'espérance de vie peu élevée au Malawi, Lunda déclare qu'il aimerait prendre sa retraite avant l'âge de 60 ans et qu'il craint même de mourir peut-être avant d'atteindre l'âge de retraite proposé.

Mercy Muyaya, 45 ans, secrétaire dans une usine de vêtements - elle a préféré ne pas nommer son employeur - est une autre personne ayant démissionné pour percevoir sa pension avant l'adoption du projet de loi. Elle cotise dans le système d'épargne de l'usine depuis 20 ans.

"J'utiliserai l'argent de ma 'pension' pour démarrer ma propre entreprise. Nous épargnons cet argent pour un but. Ce ne serait pas bon de le percevoir quand je serai faible. Je suis totalement contre l'imposition d'une limite d'âge quelle qu'elle soit", déclare-t-elle.

Le projet de loi proposé a déjà eu également un impact sur la capacité des malawites à demander des prêts. Avant le dépôt du projet de loi, les employés pouvaient utiliser leur fonds de 'retraite' comme une garantie pour un prêt, mais depuis l'annonce de l'avant-projet de loi sur la retraite, les banques ont changé leurs règles.

"Nous demandons maintenant à l'employeur de confirmer qu'un tel employé travaille pour telle organisation et nous leur demandons de nous envoyer directement le salaire de leurs employés afin de pouvoir récupérer le remboursement mensuel du prêt", Anne Magola, directrice des affaires générales de la banque nationale du Malawi, a déclaré dans le journal 'Daily Times' du pays.

Billy Banda, directeur exécutif de l'organisation de défense des droits de l'Homme, 'Malawi Watch', déclare que le projet de loi proposé prive les travailleurs de leurs droits.

"Combien d'entre nous atteindront l'âge de 60 ans? Le but [devrait être] de jouir de vos avantages au moment où vous êtes vivant et en bonne santé afin de pouvoir utiliser cet argent, mais ce projet de loi va à l'encontre de l'essence [du concept] de retraite", déclare-t-il.

Il a invité le président malawite Bingu wa Mutharika à prendre la parole, pensant qu'il est le seul qui puisse faire arrêter le problème.

Mais l'élite politique du Malawi insiste que le projet de loi proposé sur la retraite profitera en fin de compte aux travailleurs. Le ministre du Travail, Yunus Mussa, déclare qu'il vise à protéger les travailleurs après la retraite et à aider les personnes âgées à continuer de jouir de la vie. Il reconnaît, cependant, que le gouvernement est disposé à discuter des préoccupations soulevées par le MCTU.

Banda pense qu'il s'agit simplement d'un faux-semblant pour arranger une situation tendue, notant qu'on n'arrivera à aucun compromis à moins que le président intervienne.

"Le président Mutharika jouit d'un pouvoir absolu [au Malawi]. Nos parlementaires adopteront tout ce à quoi le président donne son feu vert. Je demande instamment au chef de l'Etat de faire en sorte que les préoccupations des travailleurs soient abordées avant que le projet de loi soit présenté au parlement", exhorte-t-il.

L'adoption de l'avant-projet de loi sur la retraite sera présentée à la prochaine session parlementaire en novembre. Avant cette date, on verra si les préoccupations des travailleurs du pays pousseront Mutharika à proposer un amendement.

Originally published by Inter Press Service. © www.streetnewsservice.org

 

SNS logo
  • Website Design